Les vacances sont finies. Le temps en famille et avec les amis se réduit de manière conséquente et les prochaines vacances semblent si loin. Comment aider un enfant à se motiver à aller à l’école et à fournir les efforts nécessaires pour apprendre ?
Faites en sorte que votre enfant ait quelque chose qui l’encourage à travailler et donnez-lui des échéances relativement courtes particulièrement s’il présente un déficit d’attention.

1. Lui redonner le goût d’utiliser son matériel

Une façon de mettre un peu de peps dans sa routine scolaire est de lui donner un petit budget à dépenser en fournitures scolaires qu’il ou elle choisit. Un nouveau carnet ou de beaux stylos peuvent contribuer à lui redonner le goût d’utiliser ses outils.

2. Planifiez une activité qui crée l’anticipation une ou deux semaines après la rentrée.

Les professeurs peuvent organiser une petite sortie scolaire ou bien une activité en classe inhabituelle que les élèves préparent jusqu’au jour J. Cela peut-être un projet en groupe, (vidéo, jeu de rôle, sanynète) ou une activité interactive ou interdisciplinaire. Les parents peuvent organiser une sortie cinéma, musée, une randonnée, un parc d’attraction ou un petit week-end à découvrir une région ou une ville.

3. Ecoutez !

Si votre enfant n’est pas vraiment enthousiaste à l’idée de retourner à l’école, il y a des chances qu’il/elle s’en plaigne. C’est le moment d’écouter. Vous aurez une idée claire de ce qui l’ennuie, l’irrite ou l’angoisse. Rappelez-vous qu’écouter n’est pas juger. Contentez-vous de montrer votre intérêt sans commenter (« Ah oui ? », «  je vois »). Ensuite vous pourrez réfléchir ensemble à des solutions ou lui en suggérer. Gardez-vous bien de faire la morale.

Si c’est d’un/e adolescent/e qu’il s’agit, rappelez-vous que votre ado va détester les conseils parce que cela indique qu’il/elle a encore besoin de vous ou que vous ne le/la jugez pas capable de se débrouiller seul/e. Déjà, le fait de l’écouter l’aide à accepter ce qui lui déplaît et à réfléchir à ce qu’il/elle peut changer. En effet, les adolescents sont reconnaissants quand les parents les écoutent activement et sans jugement. D’une part ils comprennent que leurs parents sont soucieux de leur bien-être et d’autre part, ils réalisent que leurs parents les jugent en mesure de trouver seuls des solutions, ce qui les encourage à réfléchir à une manière de résoudre leurs problèmes.

 

Share This