devoirs

Écriture et exceptions : Comment apprendre les invariables à votre enfant en l´amusant ?

on

Comme nombre d´entre vous sans doute, je me rends compte de la difficulté d’apprendre le français maintenant que je vois la langue de la perspective de mon enfant, qui l’apprend. L’enfant en apprentissage d’une langue cherche naturellement les règles qui la régissent. Et lorsque mon fils explore celles du français, je suis parfois désarmée devant la pertinence de questions telles que «Pourquoi dit-on des chevaux, un cheval mais des bateaux et pas un batal?» Dans ce cas, je garde le sourire, dis au mieux, «C’est comme ça. C’est tout.» et me retire en marmonnant, sans qu’il ne l’entende : «Cette langue a été inventée par des masochistes!» J’ai cependant espoir qu’à force d’entendre des formes correctes, il utilisera des formes correctes.

homework1J’ai cependant espoir qu’à force d’entendre des formes correctes,  il apprendra les formes correctes. C’est surtout au moment de l’apprentissage de l’écriture que les choses se compliquent. Car en français, on n’écrit pas forcément comme on prononce. Si je ne suis pas encore dans cette situation (vivant en Allemagne, mon fils est alphabétisé en Allemand, une langue qui aime davantage les règles que les exceptions), j’échange volontiers avec des mamans sur le thème pour m’y préparer et, étant professeur d’anglais, j’éprouve une grande passion pour le processus d´apprentissage de toute langue. C’est donc avec une attention particulière que j’écoutais, il y a quelques semaines, une amie expliquer la difficulté que cela représente d’introduire ses enfants à l’écriture. La professeur de sa fille, qui est en CE1, a demandé aux familles d’apprendre aux enfants à écrire, avant la fin de l’année scolaire, une liste de 60 mots invariables.

Les invariables sont des termes qui n’ont ni genre, ni nombre et sont, semble-t-il, soumis à l’anarchie la plus totale en matière d´ortographe 😉  Sur le chemin d’apprentissage, mon amie aussi assiste aux tentatives de sa fille de donner du sens à la langue, de découvrir des règles et est parfois frustrée lorsqu’elle n’arrive pas à l’encourager. Dernièrement, elle lui expliquait : «tu vois, le mot «toujours» a toujours un ‘s’.» Ce à quoi sa fille, les yeux pétillants, lui répond : «Et jamais ne prend jamais d’s!». À ce moment, mon amie s’est vu ternir cette expérience eurêka en lui révélant que ce n’était pas le cas. Ainsi, les enfants et les parents peuvent vite se trouver découragés par la tâche.

Alors comment préserver la curiosité naturelle des enfants pour l’apprentissage de la langue et ne pas vous prendre la tête ?

Voici diverses solutions et celle qui a aidé cette amie et sa fille.

  1. Classez
  • Vous préserverez l’envie naturelle des enfants à faire du sens en faisant des catégories de mots. Dans le cas des invariables, on peut lister les adverbes de temps, les adverbes de lieu, les prépositions,…
  • Chaque liste représentera une petite étape à parcourir, la tâche paraîtra ainsi moins insurmontable et vous permettra de mieux vous organiser dans le temps. (Une liste pour deux semaines, par exemple)

2. Expérimentez pour trouver le type d’apprenant qu’est votre enfant

  • Affichez les mots écrits. Invitez l’enfant à dessiner ou à faire un collage sur ses goûts, habitudes  ou ses plats préférés et faites-lui coller les adverbes de temps sur l’image qui correspond. Par exemple, si elle ou il joue souvent au football, elle ou il peut coller le mot « souvent » près d’une image évoquant le football. En regardant l’affiche, l’enfant associe l’image ou mot. Ainsi, elle/il connectera football à « souvent » et pourra se remémorer son affiche avec le mot « souvent » dessus et son orthographe. Cela l’aidera si sa mémoire est visuelle.
  • Trouvez un air entraînant, peut-être celui d’une chanson qu’il aime et chantez en épelant les mots. aprrendre-en-s-amusantCeci est efficace pour les enfants à mémoire auditive.
  • Collez des lettres magnétiques sur le frigo que votre enfant manipulera de manière non formelle pendant que vous vaquerez à vos occupations dans la cuisine. Invitez-la à écrire un mot de temps en temps. Ceci aidera si votre enfant a une mémoire de type plutôt kinesthésique. Mon fils est une boule  d’énergie et après l’école, il a besoin de se dépenser. Récemment, un de ses devoirs consistait à apprendre l’orthographe de certains mots et j’ai collé les lettres magnétiques sur le tableau que nous avons dans sa salle de jeu. Nous avons alors épelé tour à tour les mots en visant les lettres une à une avec une balle en mousse. On a beaucoup rit, on s´est dépensé et on a fait les devoirs !

Le mieux est de varier les activités pour développer chaque type de mémoire et préserver l’enthousiasme des enfants.

3. Faites travailler diverses mémoires en une activité.

J’ai confectionné des fiches pour que la fille de mon amie puisse apprendre ses invariables de temps de manière ludique et ceci lui a été très utile.

En voici un exemple pour le mot « toujours ».

invariable-toujours

Une petite phrase accompagne l’image. « Les ours dorment toujours de l’automne à la période des amours. «  L’enfant est invité  à écrire la phrase (ne pas insister s’il ne veut pas) et à illustrer cette phrase par un dessin. Ainsi, il associe « ours » à « toujours » par la mémoire visuelle (image de l’ours et dessin personnel), auditive (la rime « toujours » et « amours » permet de fixer la phrase) et mémoire kinesthésique (réalisation d´un dessin). Puisque « ours » non seulement s’orthographie comme « toujours » mais surtout possède des lettres qui se prononcent toutes, il garde en mémoire que  « toujours » se finit par «-ours».

L’association de ces trois types de mémoire permet à l’enfant d’ancrer l’information de manière efficace. Si les fiches des invariables de temps vous intéressent, cliquez ici. Je vous en enverrai une par semaine.

Ces fiches pourront également éveiller votre propre créativité et celle de vos enfants. Je vous invite à confectionner des fiches personnelles et, pourquoi pas, à les partager avec nous!

Si vous connaissez quelqu’un qui a un enfant qui apprend à écrire, partagez cet article. Si vous avez aimé, cliquez « j’aime ». Et enfin dites-nous dans les commentaires  si il y a des activités ludiques qui aident vos enfants à se souvenir d’une orthographe difficile?

About Solenne Guennegues

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.